TOUT SAVOIR SUR L’ARROSAGE

Au jardin, l’arrosage est une des préoccupations majeures des jardiniers et peut être vécu comme une corvée ! Pourtant il existe des accessoires qui peuvent vous faciliter le travail !

A chaque type de jardin son système d’arrosage… Suivez le guide pour faire le bon choix !

Mise en ligne le 05/04/2015 à 23:07

L’arrosoir : l’outil de base du jardinier !

L’arrosoir est utilisé aussi bien pour les semis que pour les plantes en pots ou le potager. Il existe une grande variété d’arrosoirs aux formes, couleurs et contenances variées. L’idéal est d’opter pour un arrosoir ovale avec une anse circulaire qui descend jusqu’au bas du réservoir. Ce type de poignée est la plus pratique et évite de se tordre le poignet ! N’oubliez pas la pomme d’arrosage qui permet un arrosage en pluie fine, à orienter vers le haut pour « casser » la pression.

L’arrosoir en plastique sera plus léger que le modèle en métal mais il est plus fragile… Il faudra donc veiller à l’entreposer à l’abri des chocs et de la lumière du soleil.

Le tuyau d’arrosage : l’indispensable du jardin !

Le tuyau d’arrosage est indispensable pour pouvoir apporter de l’eau en différents points du jardin. Il existe différents types du tuyaux d’arrosage, de qualités différentes :

- Le tuyau guipé : il est constitué d’une première couche de PVC entourée par un treillage de fils synthétiques croisés de façon à garantir une bonne rigidité à l’ensemble et à éviter que le tuyau se vrille. Une deuxième couche de PVC vient recouvrir ce treillage. Le tuyau guipé est résistant à la torsion et à la pression, mais il manque de souplesse.

- Le tuyau tricoté : au dessus de la première couche de PVC, on trouve une gaine de mailles entrelacées recouvertes d’une deuxième couche de PVC. Moins cher que le tuyau guipé, le tuyau tricoté est souple, il se déroule facilement, mais a tendance à se vriller.

- Le tuyau « 5 couches » : issus des dernières technologies, les tuyaux « 5 couches » sont souples, ils résistent à l’écrasement et à la torsion, aux UV, au gel, au soleil… Plus légers et plus agréables au toucher que les tuyaux « 3 couches », ils sont aussi plus chers…

Les tuyaux d’arrosage existent en 3 diamètres : 13, 15 et 19 mm. Le choix du diamètre dépend de la longueur du tuyau et du débit souhaité. Ainsi, pour une longueur inférieure à 20 mètres, on choisira un diamètre 13 mm, et un diamètre de 15 mm pour une longueur comprise entre 20 et 50 mètres. Pour les tuyaux d’arrosage supérieurs à 50 mètres, le diamètre 19 mm s’impose…

Attention toutefois, plus le diamètre est important et plus le tuyau sera lourd… Il faudra donc prévoir le dévidoir d’arrosage adapté !

Le dévidoir facilite la vie du jardinier !

Pour éviter d’endommager les tuyaux d’arrosage et pour faciliter les déplacements dans le jardin, le dévidoir d’arrosage est l’accessoire indispensable. Il existe 2 types de dévidoirs : le dévidoir mural et le dévidoir sur roues.

- Le dévidoir mural : il s’agit d’un support que l’on fixe sur le mur et dans lequel on enroule le tuyau d’arrosage. Certains modèles de dévidoirs muraux sont fixes, d’autres permettent de dérouler le tuyau grâce à un tambour. Il existe également des dévidoirs orientables, qui suivent la direction de l’arrosage. Après utilisation, le tuyau s’enroule soit de manière automatique, soit manuellement à l’aide d’une poignée.

- Le dévidoir sur roues ou dévidoir transportable : monté sur roues, il vous suit pendant l’arrosage et facilite l’enroulage du tuyau après usage. Certains dévidoirs proposent un tambour orientable qui permet d’éviter que le tuyau ne se pince.

Les raccords d’arrosage

Pour arroser son jardin, le tuyau seul ne suffit pas.

Que ce soit pour raccorder le tuyau d’arrosage au robinet, brancher un pistolet d’arrosage ou pourquoi pas relier 2 tuyaux entre eux pour gagner en longueur, les raccords d’arrosage sont indispensables ! Les plus résistants sont les raccords en laiton qui se fixent à l’aide d’un collier et d’une vis. Peu pratiques, ils ont été détrôné par les « raccords rapide » en plastique. Ces raccords sont composés de pièces « mâle » et « femelle » qui viennent s’emboiter.

Pratique, certains raccords sont équipés du système « Aquastop » qui permet de bloquer l’eau dans le tuyau lorsqu’un raccord doit être débranché, par exemple pour changer de terminal d’arrosage.

L’astuce de Mr.Bricolage : si votre tuyau d’arrosage fuit, vous pouvez couper la partie percée et raccorder les 2 morceaux de tuyaux à l’aide de raccords réparateurs.

Les terminaux d’arrosage

Il existe de nombreux accessoires permettant la distribution de l’eau dans le jardin ou sur la terrasse, de l’arrosage en pluie fine au jet plus dru. Lance d’arrosage, pistolet ou fusil, le choix est vaste !

- Le pistolet d’arrosage : comme son nom l’indique, il est muni d’une gâchette qui permet d’ouvrir ou fermer la buse d’arrosage. Pour régler l’intensité du jet, il suffit de tourner l’extrémité. Certains modèles permettent un réglage du débit.

- La lance d’arrosage : la puissance du jet est réglée simplement en tournant l’extrémité de la lance. Comme pour le pistolet, certains modèles proposent un réglage du débit via un bouton intégré à la lance.

- Les fusils d’arrosage : ce sont des pistolets d’arrosage équipés d’une longue tige et d’une pomme d’arrosage. Ils sont conseillés pour l’arrosage de zones peu accessibles ou en hauteur.

- Les arroseurs à pomme : comme la pomme de l’arrosoir, ils permettent d’arroser en pluie fine ou en brouillard. Le débit est réglé par une bague.

Les arroseurs automatiques

Pour profiter pleinement de son jardin, rien de tel que les arroseurs automatiques qui arrosent à votre place ! Que ce soit pour un potager carré de taille moyenne ou pour l’ensemble du gazon, il existe forcément un modèle adapté à la taille et à la forme de votre jardin…

- Les arroseurs fixes : ils se posent sur le sol ou se piquent dans la terre. Ce sont la forme de la buse d’arrosage et la pression de l’eau qui déterminent la taille et la forme de la surface arrosée. Ils sont destinés aux petites surfaces.

- Les arroseurs multisurface : ils ressemblent aux arroseurs fixes mais disposent de plusieurs types de sorties pour couvrir différentes formes de surface, cercle, carré ou rectangle.

- Les arroseurs rotatifs, ou tourniquets : ils sont équipés de plusieurs bras qui tournent en fonction de la pression de l’eau. Les bras sont équipés de buses réglables ou non en fonction des modèles et qui permettent d’arroser des zones plus ou moins larges ou espacées. Les modèles les plus puissants peuvent couvrir une surface de 200 à 300 m² et peuvent s’installer sur un trépied.
arroseur-polo-gardena

- L’arroseur oscillant, pour une pelouse rectangulaire…

- Les arroseurs oscillants : ils sont les plus pratiques et polyvalents. La rampe sur laquelle les buses sont implantées oscille d’un côté et/ou de l’autre avec un angle réglable, ce qui permet d’arroser de très grandes surfaces ou un seul côté d’une surface. La largeur et la hauteur du jet sont également réglables. Attention, l’arroseur oscillant est adapté pour les surfaces de forme rectangulaire.

- L’arroseur canon : comme les canons utilisés en agriculture, il permet d’arroser en saccade avec un angle variable et une portée d’une dizaine de mètres. La surface couverte est circulaire et il est possible de régler la forme ou la hauteur du jet. Cet arroseur est destiné aux grandes surfaces.

- L’arroseur mobile : muni d’un réservoir d’eau et fonctionnant grâce à une batterie, l’arroseur mobile sur roues permet d’arroser en douceur plusieurs massifs du jardin.

- L’arrosage goutte-à-goutte : il est constitué de tuyaux étroits munis de goutteurs, qui  irriguent les plantes selon leurs besoins.  Ce système est facile à installer et peut se reconfigurer en fonction de vos nouvelles cultures. Avec lui, plus besoin d’arroser ! Vous avez le choix entre le démarrage manuel ou idéalement l’installation d’un programmateur d’arrosage, qui permettra de gérer l’arrosage en votre absence.

Le programmateur gère l’arrosage en votre absence !

Installer un programmateur d’arrosage permet de gérer l’arrosage de votre jardin pendant votre absence. Cet accessoire se place sur le nez du robinet et gère l’arrosage selon un programme défini au préalable grâce à une batterie.

A noter : une fois le programmateur d’arrosage installé il ne faut pas oublier de laisser le robinet ouvert !

Les systèmes d’arrosage automatique basiques permettent uniquement de régler l’heure de départ et la durée de l’arrosage. Les programmateurs d’arrosage les plus sophistiqués permettent de gérer également la fréquence d’arrosage et le débit.

Si vous disposez d’un grand jardin, vous pouvez faire l’acquisition de plusieurs arroseurs et gérer des circuits d’arrosage.

L’inconvénient du programmateur d’arrosage est qu’en votre absence il déclenchera l’arrosage même s’il pleut ! La solution : relier le programmateur à une sonde d’humidité plantée dans le sol. Ainsi, si le terrain est mouillé, la sonde bloque le départ de la séquence d’arrosage.

par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage