Tour à bois : bien le choisir et bien l’utiliser

Les Égyptiens tournaient déjà 1 000 ans avant JC, et aucun des métiers du bois ne mérite mieux, aujourd’hui encore, la qualification de « métier d’artisanat » que celui de tourneur. Si le tour à bois est l’outil par excellence de l’artisan et de l’artiste sculpteur sur bois, le bricoleur du dimanche doué d’un peu d’imagination et de dextérité en fera lui aussi bon usage. Il façonnera avec patience pieds de chaises, vases ou jouets pour enfants, ou sculptera des motifs sur de vieux meubles…

Mise en ligne le 06/04/2015 à 12:03

Qu’est ce qu’un tour à bois ?

Le tour à bois est constitué d’une poupée mobile entraînée par un moteur. Un support d’outils à bois est fixé directement sur le châssis, ainsi qu’une poupée fixe permettant de maintenir les pièces de grandes tailles.

La vitesse de rotation d’un tour à bois oscille entre 300 et 3 000 tours/minute, en fonction du diamètre de la pièce à tourner.

L’outillage du tour se compose essentiellement de gouges aux caractéristiques spécifiques (gouge à creuser, à dégrossir, à profiler…), de divers instruments de mesure (compas, compas d’épaisseur, pied à coulisse, équerres) et de matériel de ponçage.

Il est important qu’avant toute utilisation les outils soient parfaitement affûtés et présentent un tranchant parfait.

Le tour à bois : pour quels usages ?

Nombreuses et variées, les utilisations du tour à bois dépendent beaucoup de votre imagination : objets fonctionnels aux formes originales (pieds de lampe ou de table, coupes, boîtes…) ; jouets pour enfants (toupies, pions de jeux de dames ou d’échecs, quilles…) ; sculptures si vous vous sentez l’âme d’un artiste…

Si tous les bois se prêtent avec plus ou moins de facilité au tournage, il vaut mieux débuter avec des bois communs et peu onéreux : vous limiterez le gaspillage si vous mettez un peu de temps pour acquérir la dextérité voulue.

Mais, pour un résultat de qualité, choisissez un bois sans nœuds ni éclats.

Comment utiliser le tour à bois ?

Le travail au tour à bois présente quelques dangers : projections d’éclats de bois, inhalation de poussière, contacts involontaires avec le tour en mouvement. Aussi, avant de vous mettre au travail, protégez-vous avec des lunettes de sécurité et un masque ; utilisez si possible un système d’aspiration des poussières. Fixez fermement la pièce de bois et évitez d’effectuer des réglages en cours de travail. Restez attentif en permanence.

Il est difficile d’expliquer en quelques mots les différentes manières de tourner, d’autant qu’il est autant question d’improvisation que de technique proprement dite. Nous nous arrêterons donc sur la technique la plus courante.

Positionnez votre bois en le centrant entre les deux pointes du tour. Pour réaliser une forme cylindrique, préformez grossièrement les pièces de forte section selon une forme octogonale, votre travail en sera facilité.

Quand vous avez bien centré le bois à travailler, bloquez-le entre les deux pointes du tour à bois, puis mettez la machine en route.
Réglez la vitesse de rotation en fonction du type de bois (bois mi-durs ou bois durs) et de son diamètre. Plus le bois est dur, plus la vitesse de rotation doit être élevée.

Puis utilisez vos outils pour travailler le bois : gouges, bédanes, ciseaux…, et donnez corps à l’objet que vous avez imaginé !

par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage

Accès rapide aux conseils

La communauté en parle

Voir toutes les discussions