QUELLE POMPE DE JARDIN POUR L’ARROSAGE ?

Pour installer un système d’arrosage automatique ou simplement utiliser une source d’eau comme un récupérateur d’eau de pluie ou un puits pour un arrosage manuel, le choix de la pompe de jardin est essentiel. Entre la pompe de surface et la pompe immergée, trouvez celle qui correspond à votre jardin.

Mise en ligne le 05/04/2015 à 22:42

La pompe de surface : puise jusqu’à 7 mètres

La pompe de surface est la plus répandue pour l’arrosage automatique du jardin. Installée sur une surface plane, au-dessus d’un point d’eau (bassin, étang, rivière…) ou branchée au récupérateur d’eau de pluie, elle permet d’aspirer l’eau jusqu’à 7 mètres de profondeur.

La plupart des modèles s’amorcent automatiquement (ce qui évite de réamorcer la pompe entre deux utilisations) et disposent d’un système de mise en marche/arrêt qui active la pompe lorsque le robinet qu’elle alimente est ouvert. Équipée d’un réservoir “surpresseur”, elle voit son débit et sa pression régulés.

Une pompe de surface peut alimenter plusieurs arroseurs de manière à mettre en place un système d’arrosage automatique performant, même sur de grands espaces. C’est ainsi que, selon vos besoins, vous choisirez la puissance de votre pompe : en usage domestique, le débit d’une pompe de surface est compris entre 3 et 6 m3/h pour une pression de 4 à 6 bars. Côté confort, sachez que les pompes multicellulaires sont beaucoup moins bruyantes que les pompes monocellulaires, les plus courantes.

Au-delà de 7 mètres : la pompe immergée

Pour relever l’eau d’un puits, d’un forage ou d’un cours d’eau dont la profondeur est assez importante (plus de 7 mètres) une pompe immergée est nécessaire.

Elle permet en effet de puiser l’eau dans des endroits difficiles d’accès et plus étroits pour permettre l’irrigation d’un système d’arrosage automatique ou l’accès à une source d’eau supplémentaire pour l’arrosage manuel.

Comme son nom l’indique, la pompe immergée est installée sous l’eau. Elle est ainsi plus silencieuse, résistante au gel et moins encombrante, surtout si vous ne savez pas où stocker votre matériel de pompage !

Comme la pompe de surface, le débit de la pompe immergée est de l’ordre de 2,5 à 6 m3/h et sa pression de 4 à 6 bars. Il faut également prendre en compte la puissance en Watts de l’appareil, qui varie entre 500 et 1600 W environ.

Enfin, la hauteur maximale de refoulement de la pompe est également un critère important (entre 40 et 55 mètres en moyenne). Ces diverses données vous permettront de comparer les performances de votre pompe immergée avec celles dont vous avez besoin selon un calcul prenant en compte la profondeur d’aspiration, la longueur des tuyaux d’arrosage, la hauteur de refoulement et le nombre de points d’eau à faire fonctionner.

par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage