Motobineuse-motoculteur : comment les utiliser ?

La motobineuse et le motoculteur sont des machines motorisées qui servent à préparer la terre avant la mise en culture. Puissants, ils entraînent des outils tranchants qui présentent des risques d’accidents élevés.

Mise en ligne le 11/06/2015 à 11:00

Des consignes de sécurité strictes pour l'utilisation d'un motoculteur ou d'une motobineuse

Les lames étant particulièrement coupantes, il est vivement recommandé de s’équiper de bottes de sécurité et de gants de protection (anti-coupures et, si possible, anti-vibrations), en plus des lunettes de protection contre les éventuelles projections et de protections auditives contre le bruit.

Assurez-vous qu’aucun enfant, animal domestique ni même objet gênant ne sont présents sur le terrain à travailler.

Ne passez pas la machine sur des surfaces dans lesquelles sont enterrées conduits de gaz ou câbles électriques.

Retirez du terrain à travailler tous les morceaux métalliques susceptibles de devenir des projectiles.

Ne travaillez pas à proximité des arbres, au risque d’endommager leurs racines au passage des machines.

Enfin, lisez attentivement la notice du fabricant avant votre première utilisation.

Le conseil de Mr Bricolage : Familiarisez-vous au préalable avec les commandes d’embrayage et de boîte de vitesses, ainsi qu’avec les dispositifs de sécurité de la machine.

Comment utiliser sa motobineuse ou son motoculteur ?

Avant de démarrer la machine, vérifiez les niveaux d’huile et d’essence, ainsi que le bon état des pneus, des prises de raccordement électrique pour les motobineuses, des câbles et des outils de travail.

Réglez la profondeur de travail et le nombre de fraises en fonction de la dureté du sol. Si la terre est trop dure, prenez soin de l’arroser quelques jours avant l’intervention. Sachez qu’avec une motobineuse il est préférable de travailler sur sol souple, tandis qu’un motoculteur sera beaucoup mieux adapté à un sol dur.

Puis assurez-vous que la machine est débrayée et que la boîte de vitesses est au point mort.

Démarrez en maintenant la sécurité sur la position « marche » et laissez tourner le moteur quelques instants avant d’utiliser l’appareil.

Adaptez la vitesse d’avancement au type de sol. Sur un sol léger et régulièrement entretenu, vous irez plus vite que sur un sol lourd et tassé. Si la machine fait du surplace, penchez le guidon d’un côté ou de l’autre pour que les fraises retrouvent une certaine adhérence.

Si le sol est dur, il est préférable de passer la motobineuse plusieurs fois, en augmentant la profondeur de travail à chaque nouveau passage. En règle générale, un seul passage de motoculteur suffit.

Pour faire pénétrer les fraises dans la terre, retenez la machine et appuyez doucement sur l’accélérateur. Vous éviterez ainsi d’être tiré brutalement vers l’avant.

Ne travaillez jamais sur une terre saturée d’eau, car en séchant elle se transformera en ciment.

Évitez les pentes trop raides, mais si vous devez travailler en pente, déplacez-vous transversalement, jamais en remontant ou en descendant.

 

Par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage