Les tarières : comment les utiliser ?

Jardiner, c’est aussi creuser des trous dans la terre. Et pour des trous profonds et parfaitement cylindriques, vous aurez besoin d’une tarière. Le choix du bon modèle, manuel ou équipé d’un moteur, dépendra de la nature de vos travaux (planter de petits arbustes ou une haie, aérer la terre, effectuer un drainage, ou bien installer une palissade) et de la fréquence de son utilisation.

Mise en ligne le 10/06/2015 à 14:30

Les différents modèles de tarières

  • La tarière manuelle. C’est un outil simple, en acier, qui sollicite la force des bras par un mouvement rotatif. Équipée de poignées antidérapantes, elle permet de creuser jusqu’à une profondeur de 1 mètre des trous d’un diamètre de 10 à 15 cm. Elle suffit pour planter quelques petits arbustes, une haie, ou des supports de serre. Mais attention aux ampoules si vous devez répéter la manœuvre fréquemment ! Et ne pratiquez votre exercice de force que si la terre est suffisamment meuble.
     
  • La tarière électrique. Si vous devez creuser de manière intensive (des séries de trous pour planter une palissade, par exemple), préférez la tarière électrique. Dotée d’un moteur puissant (1 200 watts) et équipée d’un foret en acier de 15 cm de diamètre et de 60 cm de longueur, elle vous permettra de creuser sans dommages pour vos muscles, hors quelques vibrations. N’oubliez pas de vous munir d’une rallonge.
     
  • La tarière à essence (ou thermique). C’est le modèle le plus efficace, utilisé en particulier dans les grands domaines agricoles. Avec une vitesse de rotation pouvant atteindre 6 500 tours/minute, vous pourrez creuser aussi profondément que nécessaire, et sans effort. Elle est livrée généralement avec un foret de 15 ou 20 cm de diamètre et de 75 cm de longueur. C’est un outil lourd (plus de 15 kg), qui nécessite parfois la présence de deux personnes.

 

Chacun des modèles peut être complété par une ou plusieurs allonges, jusqu’à atteindre la profondeur souhaitée.

Comment utiliser une tarière ?

Toutes les tarières fonctionnent selon un même principe : un foret qui creuse la terre, actionné par la seule force des bras pour la tarière manuelle ou à l’aide d’un moteur pour les modèles électrique et thermique.

Comment utiliser une tarière manuelle ?

  1. Placez votre tarière dans le sol.
  2. Saisissez fermement les poignées et tournez la tarière dans le sens des aiguilles d’une montre, en appuyant fortement avec vos bras. Veillez à la maintenir bien droite pour effectuer un trou régulier et débarrassez-la au fur et à mesure de la terre qui reste accrochée.
  3. Répétez l’opération autant de fois que nécessaire (au besoin en rajoutant une allonge) pour obtenir un trou à la profondeur souhaitée.
  4. Vous pouvez maintenant planter votre piquet. Si vous devez planter un petit arbuste, binez légèrement les parois, puis laissez la terre s’aérer quelques jours et placez un peu de compost au fond du trou. L’arbuste mis en place, rebouchez le trou avec la terre extraite.

 

Attention, évitez de creuser si votre sol est dur (en période de sécheresse par exemple), et protégez-vous les pieds au moyen de bottes ou chaussures de sécurité.

Par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage

Accès rapide aux conseils

La communauté en parle

Voir toutes les discussions