Les outils de coupe manuels, comment bien les utiliser

Comment découper ? Après les ciseaux, il existe tout un tas de petits outils à usage bien spécifique et néanmoins très pratiques pour les petits travaux courants (hors la famille des scies, que nous réservons pour d’autres articles). Mode d’emploi des outils de coupe manuels les plus utiles pour le bricoleur un tant soit peu averti.

 

Mise en ligne le 30/09/2015 à 09:31

Le cutter, outil multi-usage

Le cutter est l’outil de base pour couper vite et droit une grande variété de matériaux plus ou moins rigides : papier, carton, moquette, dalles adhésives, cuir… Utilisez une règle à couper, de préférence assez lourde et antidérapante. Pour les matériaux épais, même le carton, vous aurez besoin de plusieurs passes. Le tout est de maintenir la règle bien droite et de bien presser le cutter contre cette butée pour ne pas dériver. Pensez à changer régulièrement la lame : pour une bonne qualité de coupe et pour éviter les accidents dus à une lame qui coince, celle-ci doit être toujours parfaitement affûtée.

Les outils de coupe spécifiques

La pince coupante est dédiée aux fils de fer, fils électriques et câbles : insérez le fil entre les mâchoires de la pince et pressez. Rien de plus simple ! (Mais essayez sans la pince…)

 

La pince à dénuder permet de dégager les fils électriques pour réaliser un raccord (ajouter une prise sur baguette, ajouter un interrupteur sur un câble de lampe…). Bloquez l’extrémité du câble dans la mâchoire de la pince, tirez en tournant dans tous les sens pour retirer le câble coupé. Plus élaboré, le peigne à dénuder (ou pince à cosse), propose toute une série de crans prévus pour des diamètres de câbles différents. Une fois le bon diamètre sélectionné, il fonctionne comme la pince à dénuder. Sert aussi de pince coupante.

Sinon, vous pouvez toujours dénuder vos fils au cutter, mais le travail est plus délicat.

 

Le coupe-tube est indispensable dans les travaux de plomberie (braser, installer un raccord…), pour assurer une coupe nette et éviter d’écraser les bords de vos tuyaux : enserrez le tube entre les rouleaux, puis serrez la molette et faites tourner l’outil autour du tube, sans précipitation, jusqu’à ne plus rencontrer de résistance. Affinez le travail en ébarbant l’intérieur du tube coupé, à l’aide de l’ébarbeur inclus dans le coupe-tube.

 

Le coupe-verre, équipé d’une roulette, permet de réaliser assez facilement des coupes droites (pour retailler une vitre ou un miroir) : rayez d’abord le verre d’une seule passe en glissant l’outil légèrement incliné le long d’une règle. Le verre sera prédécoupé : séparez ensuite les 2 morceaux en appuyant au niveau de la rayure sur le rebord d’une table. Pour une coupe courbe, vous remplacerez la règle par un gabarit, mais le geste demande plus d’expérience.

 

La pointe à tracer permet de découper un carreau de carrelage selon un tracé préalable : indispensable pour finir une rangée de carreaux moins large que le reste de la pièce. Imprimez fortement la pointe sur le carreau, tout au long du marquage, puis placez le carreau sur la pointe à tracer, pressez et séparez les 2 morceaux. Pour une coupe droite, la pince à carreler vous permet d’obtenir le même résultat en plaçant simplement le carreau à l’intérieur de la pince : ensuite, pressez et séparez les morceaux. Pour des coupes droites sur les matériaux les plus résistants comme le grès, ou bien pour des grandes quantités, préférez la carrelette : une fois la pièce positionnée, un levier actionne une pointe qui vient entamer le carreau. 

Par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage