La rainureuse : pour quelles utilisations ?

La rainureuse est indispensable dès lors qu'il est question de réaliser une saignée (une rainure) dans un mur pour y installer des gaines ou des conduites, surtout si l’installation exige de nombreuses découpes ou que le matériau à couper est particulièrement dur (béton, ciment, parpaing ou pierre). L’intervention est possible avec un marteau et un burin, ou encore une meuleuse d’angle (surtout s'il s'agit de couper du plâtre ou du béton cellulaire), à condition que les longueurs à creuser ne soient pas trop importantes. Et sans guidage, la saignée, qui doit être de largeur et de profondeur constantes, est difficile à réaliser dans les règles de l'art.

Mise en ligne le 08/04/2015 à 10:36

La rainureuse à disques : un modèle passe-partout

Le modèle le plus courant est la rainureuse à disques, équipée, pour un usage non strictement professionnel, de 2 à 4 disques à segments diamantés, et capable de couper sans difficulté tous les matériaux. Elle peut être électroportative, ce qui facilite son maniement, avec une profondeur de coupe allant jusqu'à 60 mm, et une largeur de coupe de 45 mm maximum. Ces caractéristiques suffisent pour les travaux des particuliers. Choisissez la rainureuse à fraises uniquement dans le cas où vous devez couper des matériaux tendres.

Attention : si votre modèle ne dispose pas d'un système d'aspiration, la pièce sera très vite envahie par la poussière. Il est recommandé de porter un masque pour filtrer l'air, ainsi que des protections auditives pour se protéger du bruit.

 

Comment utiliser une rainureuse ?

Si vous souhaitez réaliser une saignée dans le sol en ciment de votre garage pour y implanter un tuyau en PVC, ou encastrer des conduites d'eau ou de chauffage dans une pièce, la rainureuse est l'outil le mieux adapté.
Mais son utilisation la plus fréquente est réservée à la pose de câbles électriques. Creuser un chemin pour passer les gaines électriques dans un mur en béton nécessite une coupe minutieuse et réglementaire, conforme au DTU (Document technique unifié) :

  • en tracé horizontal, la saignée ne peut excéder une longueur de 50 cm en partant de l’angle du mur, et de 1 m de part et d’autre d’une saignée verticale ;
  • en tracé vertical, elle ne peut dépasser 1,30 m au-dessus du sol fini. Partant du plafond, elle doit être exécutée sur une longueur de 80 cm maximum, à plus de 20 cm des angles ou des bords des cloisons. Dans une même cloison, la distance entre deux saignées verticales est d’au moins 1 m 60.

Ne négligez pas la fatigue qui résulte de l'utilisation à bout de bras de la rainureuse. L'appuyer fortement contre un mur est difficile. Ménagez-vous des poses.

Et réfléchissez avant de vous lancer dans un achat. La location, quand il s'agit d'un travail ponctuel, sera certainement un bon compromis. À condition d'avoir préparé votre chantier pour optimiser votre location : pensez, par exemple, à tracer par avance vos saignées sur les murs et à obturer les dessous de portes si vous êtes en intérieur.

 

Par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage

Accès rapide aux conseils

La communauté en parle

Voir toutes les discussions