Désherbeur thermique : comment le choisir ?

Pour un traitement efficace et respectueux de l’environnement, le désherbage thermique est aujourd’hui sans rival. C’est un procédé récent, qui repose sur une idée simple : on chauffe les mauvaises herbes, ce qui les élimine sans produit chimique et sans effort.

Mise en ligne le 10/06/2015 à 15:08

Avantages et inconvénients des désherbeurs thermiques

Le désherbeur thermique peut s’utiliser à n’importe quel moment de l’année, quelles que soient les conditions météorologiques. C’est l’appareil idéal pour les propriétaires de maison avec jardin, car il est très efficace pour désherber les plantes insérées entre les pavés, dans le potager ou au niveau des allées, sans abîmer ce qui les entoure.

Du côté des points faibles, notez son efficacité limitée sur les plantes à racines profondes, les plantes vivaces et les plantes rampantes. De plus, il requiert un second passage quelques jours après le premier, la chaleur ayant pour effet de réveiller les graines endormies. Enfin, vous ne pourrez pas l’utiliser en régions très sèches et dans les zones où le feu est interdit.

Les critères de choix pour l'achat d'un désherbeur thermique

Tout dépendra de l’étendue de la surface à traiter. Les modèles portables alimentés au gaz fonctionnent avec de petites cartouches de gaz : ce sont les plus maniables, mais ils n’offrent qu’une faible autonomie. Pour les surfaces plus grandes, prévoyez un diable ou un chariot à roulettes afin de déplacer une bouteille de gaz plus volumineuse. Certaines marques proposent des sacs à dos pour transporter la bouteille dans les endroits d’accès difficiles. Pour les modèles fonctionnant avec de l’eau, certains sont équipés d’une réserve qu’il faut traîner lors du désherbage, ce qui limite la liberté de mouvement.

  • Prenez en compte la consommation en gaz ou en eau, qui peut être conséquente et donc coûteuse.

À savoir : certains types de gaz peuvent être facilement rechargés en station-service.

  • Enfin, dernier critère : le prix d’achat. Entre un modèle à flamme bas de gamme et un modèle à eau sophistiqué, l’écart est astronomique !

Les différents modèles de désherbeurs thermiques

  • Le désherbeur thermique à flamme nue (ou directe) fonctionne avec une bouteille ou une cartouche de gaz qui produit une flamme. Il est doté d’une lance. Le principe n’est pas de brûler directement la plante indésirable, mais de la chauffer à haute température pour qu’elle se dessèche. Ce type de modèle est le plus utilisé par les jardiniers car il est extrêmement efficace et d’un prix abordable. Il a l’avantage de permettre une utilisation ponctuelle, ou d’atteindre des endroits difficiles d’accès. Pour les cours ou autres grandes surfaces planes, il existe des modèles adaptés, fixés sur des chariots et alimentés par une grosse bouteille de gaz. Attention à ne pas blesser des animaux utiles rampant sur le sol !

 

  • Le désherbeur thermique à infrarouge utilise le rayonnement infrarouge pour produire de la chaleur. Fonctionnant lui aussi au gaz et muni d’une lance, il préserve les micro-organismes présents autour de la mauvaise herbe, d’où son intérêt pour l’écosystème environnant. Il est idéal pour désherber au pied des plantes les plus sensibles. Les déperditions de chaleur étant limitées grâce à un capot isolé, son rendement est supérieur à celui du désherbeur thermique à flamme, et sa consommation de gaz moins importante. Il peut également être porté ou tracté.

 

  • Le désherbeur thermique à vapeur projette une eau à plus de 90 °C sous forme de vapeur, ce qui permet d’éviter des émissions de CO2, de préserver les nappes phréatiques et les sols. Cette méthode est particulièrement indiquée pour les herbes qui poussent entre les dalles d’une allée ou d’une terrasse, et sans conséquence sur les murs, les peintures ou les jardinières en plastique. De plus, elle préserve la faune et la flore situées à environ un millimètre sous la terre.

.

  • Le désherbeur thermique à eau chaude : comme le désherbeur à vapeur, il est particulièrement efficace sur les surfaces imperméables, en revanche il est très consommateur en eau, et bruyant.

 

Par l'équipe de la dépanne Mr. Bricolage