Choisir la bonne clé de serrage

Les clés dites « de serrage » ont une fonction précise : serrer ou desserrer des écrous ou des vis. Réparties en trois groupes, clés fixes, clés réglables et clés spécifiques, on les distingue en fonction de leur usage.

Mise en ligne le 06/10/2015 à 10:08

Les clés fixes

Les clés fixes sont, dans leur majorité, des clés « femelles », c’est-à-dire que leurs embouts enserrent les pans des écrous et des têtes de vis. Elles se définissent par la taille des embouts, exprimée en millimètres.

À noter : plus l’embout est grand, plus le manche de l’outil est long, de manière à pouvoir exercer une pression plus forte. Parmi les principales clés fixes, on distingue :

  • La clé à fourches (clé plate). C’est une clé plate qui est pourvue, à chacune de ses extrémités, d’un embout en forme de « U » de taille différente (10 et 11 mm, par exemple) prenant appui sur 2 pans de l’écrou ou de la vis. Vendue en pack de 7, 8 ou 12 clés, elle est utilisée pour serrer et desserrer dans des endroits accessibles. Inconvénient : elle risque d’arrondir les têtes de vis trop bloquées.
     
  • La clé à œil (clé polygonale). C’est une clé polygonale qui enserre complètement l’écrou grâce à une douille (l’œil) à 12 pans de taille différente à chacune de ses extrémités, ce qui permet d’exercer une pression plus forte et d’atteindre des écrous ou des vis peu accessibles.
     
  • La clé mixte. Elle se compose d’un côté d’une clé plate et de l’autre d’une clé polygonale à 6 pans.
     
  • La clé à pipe (à tube). Sa forme en « L » terminée par un œil fait effet de levier pour un travail de force. Elle permet de serrer et de desserrer des écrous qui sont difficilement accessibles en raison de leur point de serrage enfoncé.
     
  • La clé à pipe débouchée. C’est une clé en forme de « L » à ses deux extrémités, la première extrémité disposant d’une ouverture à 6 pans, la seconde d’une ouverture à 12 pans. Très résistante à la torsion.

Les clés réglables

Ce sont des clés qui, grâce à une roulette ou un cliquet, s’adaptent à la taille de l’écrou ou de la vis. Elles sont particulièrement utiles pour des écrous de gros calibres ou pour des fixations en plomberie ou mécanique.

 

  • La clé à molette (clé anglaise). Plus massive que la clé à fourches, elle s’adapte, grâce à une petite roulette, à plusieurs formats d’écrous et remplace ainsi un jeu de plusieurs clés.
     
  • La clé à douilles (clé à cliquet). C’est une clé à cliquet sur laquelle on peut fixer des douilles de différentes dimensions. Elle est très pratique pour atteindre des écrous et des vis inaccessibles latéralement. Un simple mouvement de va-et-vient permet de serrer ou desserrer.

Les clés spécifiques

Ces clés sont conçues pour certaines catégories de vis à empreinte spéciale ou pour des travaux spécifiques. En voici quelques-unes :

  • La clé mâle (« Allen »). Elle sert pour visser ou dévisser des vis à tête hexagonale creuse. Elle existe également sous forme d’embout à monter sur une poignée-tournevis.
     
  • La clé à bougie. C’est une variante de la clé à pipe. Sa douille est fixée à une poignée flexible en forme de T. Elle sert à serrer et à desserrer les bougies d’allumage dans un véhicule.
     
  • La clé lavabo. Fixée à un bras, cette clé sert à monter un robinet sous un lavabo.

Par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage

Accès rapide aux conseils

La communauté en parle

Voir toutes les discussions