Agrafer ou clouer, faites le bon choix

Clouer et agrafer sont les premiers gestes de l’apprenti bricoleur. Marteau ou cloueuse pneumatique, agrafeuse manuelle ou électrique, les outils ne manquent pas pour réaliser ces deux opérations. Les occasions sont également courantes, ce qui incite parfois à se poser la question de la meilleure solution entre clouage et agrafage.

Mise en ligne le 07/04/2015 à 07:57

Quand et quoi agrafer

Une agrafe peut prendre diverses largeurs et profondeurs. Sa forme reste toutefois identique, soit celle d’un cavalier se fixant en deux endroits. L’inconvénient de l’agrafe est que la partie horizontale reste visible, ce qui peut nuire à l’esthétique et une pénétration limitée surtout dans les matériaux durs.

Un de ses avantages est de posséder deux points d’ancrage,  ce qui renforce l’assemblage du ou des matériaux en évitant l’arrachage. Il est par conséquent conseillé de choisir l’agrafage pour assembler les matériaux fins tels que papiers, tissus d’ameublement et autres matériaux du même genre, les agrafes étant ensuite cachées par les éléments de finition.

S’il est un domaine où l’agrafage se révèle idéal, c’est celui de la pose des panneaux ou rouleaux de laine de verre utilisés pour l’isolation. Quel que soit le type d’agrafeuse (manuelle, électrique ou pneumatique), cet outil permet dans ce cas un gain de temps appréciable et une pose efficace.

Quand et quoi clouer

Décliné en des dizaines de variétés, le clou a traversé les siècles sans que sa suprématie soit réellement remise en question malgré la présence de colles de plus en plus performantes. Le marteau est par conséquent toujours en bonne place dans la caisse à outils du bricoleur.

Pour des bois tendres comme les agglomérés et contreplaqués, une cloueuse électrique ou pneumatique offre un gain de temps appréciable pour un investissement limité.

Ces outils modernes permettent également de clouer des matériaux difficiles d’accès pour un marteau comme les plafonds. Il suffit de positionner l’outil à l’endroit où l’on veut enfoncer le clou, d’appuyer sur la gâchette pour que le clou traverse le premier matériau et entre dans le second. La variété de clous est certes moins large que pour le clouage manuel, mais couvre une bonne partie des besoins.

Les bricoleurs faisant un usage intensif de clous ont tout intérêt à choisir cette solution, ce d’autant plus que la plupart des cloueuses peuvent se transformer en agrafeuse. Pour les besoins limités, il existe des cloueuses agrafeuses vendues seulement quelques dizaines d’euros, mais qui peuvent rendre de nombreux services.

Pour les assemblages où les clous servent en priorité à positionner les divers éléments entre eux avant d’être collés, la cloueuse est un outil idéal du fait de sa précision et de la rapidité de mise en œuvre. Son utilisation reste toutefois limitée au clouage de bois tendres et ceux où l’absence de tête ne nuit pas à la solidité. Le bon vieux marteau a donc encore de beaux jours devant lui.

par l'équipe la dépanne Mr. Bricolage